Venez découvrir Paris XIII à l’entrainement !
PosÉquipeJVNDPMPCDiffPts
1.Ille XIII14120250818931938
2.R.C. Caumont XIII1591536522913634
3.A.S. Pomas XIII139134003188232
4.Paris-Chatillon-Mennecy XIII1390440927013931
5.E.T.C Toulouges XIII14509336365-2924
6.Villefranche d’Albi XIII13328232457-22521
7.Gratentour Rugby XIII133010220430-21019
8.Villefranche XIII Aveyron132011219431-21217
view all

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating application. Application has been deleted.
Type: OAuthException
Code: 190
Please refer to our Error Message Reference.

NOS VIDEOS

ÉDITORIAL

Le rugby à XIII français a décidé en juin 2016 d’élire une nouvelle équipe à la tête de sa fédération. Une liste de 23 membres a été conduite par Marc PALANQUES et a obtenu tous les sièges. Cette équipe, au travail, depuis maintenant une année propose des réformes afin de sortir notre sport de son isolement. La nouvelle équipe est partisane d’un « rapprochement » avec les autres sports et notamment le rugby à XV. C’est pourquoi le projet « Super XIII » va voir le jour. Cette compétition ouverte à tous se jouera de mi-juin à mi-septembre sous forme de championnat des provinces.

Notre Ligue, très affaiblie par la disparition de plusieurs clubs depuis quelques années,  a pris les choses en main puisque les clubs franciliens ont décidé avec l’aval de la FFR XIII de créer une entente afin de pouvoir aligner une équipe dans plusieurs catégories. Un seul club (Nanterre) n’a pas voulu s’inscrire sur ce projet. Les présidents de Paris, Mennecy et Châtillon ont réussi à se mettre d’accord pour monter ensemble une équipe de DN1 et une équipe de DN2. Il y aura aussi pour la première fois depuis des années une équipe engagée en championnat de France U14 avec des jeunes issus des écoles de rugby. Le club de Corbeil se lance en compétition junior et Issy-les-Moulineaux en U16 (cadets). Le but de cette entente est que chaque club prête des joueurs au club qui en a besoin dans sa catégorie ; bien sûr, il faudra que les joueurs veuillent bien jouer le jeu et acceptent d’aller jouer des matchs avec un autre club. La survie du rugby à XIII en Ile-de-France en dépend ; c’est aussi la première étape à son redressement. On a tous un rôle à y jouer et surtout rendre à notre sport ce qu’il nous a apporté.

Laurent TURTEAUD